• WILLIE BOVAIN

    Willie Bovain "Jazz + Soul = Love", le titre de cet album illustre bien ce qui ce trouve à l’intérieur, un peu Jazz, un peu de Soul et une somme de douceur. Le fascinant Willie Bovain est né en 1944 à San Diego, en Californie. Il commence a jouer du piano et de l’orgue a l’âge de 9 ans. Sa première formation a été dans l’église de son père, le révérend John Bovain. A l’âge de 21 ans, il joue dans des boîtes de nuit avec son trio et rencontre beaucoup de succès partout où il se produit. Chuck Johnson, General Manager de la première station radio locale de Rhythm & Blues "XEGM" et son programme "Soul 95" à San Diego, découvre Willie Bovain lors de ses émissions. En 1969, pour l’unique album de Bovain, Chuck Johnson co-écrit plusieurs chansons avec Willie, et compose l’excellent "Love Walk", l'album inclus également une belle version de "Hurt So Bad". Produit par Norman Ratner "Jazz + Soul = Love" est édité en 1969 sur Revue Records [RS 7206], label distribué par Universal City (UNI) Records, une division de MCA INC. Photos Chuck Johnson.

     

    WILLIE BOVAIN

    WILLIE BOVAIN

    A1/ Hurt So Bad

    A2/ What Now My Love

    A3/ Jazz Plus Soul Equals Love

    A4/ Love Walk

    A5/ Patricia's Delight

    B1/ Willow Weep For Me

    B2/ I'm In The Mood For Love

    B3/ Misty

    B4/ Since I Feel For You

     B5/ Love Anytime

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • THE DETROIT CITY LIMITS - OKEH OKS 14127 - 1968

    Arrangé et produit par le saxophoniste compositeur-arrangeur Mike Terry, l’album "The Detroit City Limits Play Ninety-Eight Cents Plus Tax and Other Hits" inclus quelques reprises dont : "I Could Never Love Another" des Temptations, "Ain't Nothing Like The Real Thing de Marvin Gaye/Tammi Terrell, "By The Time I Get To Phoenix", "Think" d’Aretha Franklin entre autres, mais également quelques originaux dont le superbe Funky "Ninety-Eight Cent Plus Tax" ! Le nom du groupe "The Detroit City Limits" avec Eddie Willis (Funk Brothers) à la guitare, ne pouvait guère être plus approprié puisque ce sont des musiciens de studio de la "Motor City" peut-être même que quelques autres Funk Brothers y ont pris part ? Dès l’âge de 18 ans, Mike Terry produisait des sessions pour Berry Gordy aux United Sound Studios à Detroit à la fin des années 1950, puis travaille pour Motown entre autres. Un excellent album instrumental édité en 1968 sur Okeh Records OKS 14127 (stereo).

     

    THE DETROIT CITY LIMITS - OKEH OKS 14127 - 1968

    THE DETROIT CITY LIMITS - OKEH OKS 14127 - 1968 

    A1/ Ain't Nothing Like The Real Thing

    A2/ Cowboys To Girls

    A3/ By The Time I Get To Phoenix

    A4/ Think

    A5/ La-La-La (Means I Love You)

    A6/ Ninety-Eight Cents Plus Tax

    B1/ Honey Chile

     B2/ Do You KnowThe Way To San Jose

    B3/ I Could Never Love Another 

    B4/ Dance To The Music 

     B5/ Big Top

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Various album Success Records

    Premier et unique album (various artists) du label de Des Moine, Iowa "Success Records" intitulé "Only For Teenagers And Real Swinging Adults", mettant en vedettes des artistes ayant précédemment enregistré quelques singles pour le label, dont : The Blendtones - originaires de Des Moine - dont les membres sont George, Gilbert et Audrey Davis, ainsi que Ronnie Brewer et John Walker, présent sur l’album avec les deux faces de leur second single ; The Extensions, un trio familial composé de Sœurs et frère, plus occasionnellement un autre chanteur ; The Martinels, présent sur l’album avec deux titres dont un lead male vocal, et le second en lead female vocal ; Jimmy McHugh, âgé de 20 ans, chanteur, pianiste et guitariste (bass) composant ses propres textes et musiques ; Oscar Boyd, chanteur de Chicago, alors âgé de 24 ans lors de l’enregistrement des deux titres figurant sur l’album, et Cicero Blake, chanteur de Chicago, âgé de 20 ans, surnommé "Soulful Cicero". Un excellent reflet de ce qu’enregistrait le label de 1962 à 1963. "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Success Records S-LP 1011MX édité en 1963/64 ?

     

    "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Various album Success Records

    "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Various album Success Records

    A1/ The Blendtones * The Slide

    A2/ Jimmy McHugh * I Don't Want Everything

    A3/ Oscar Boyd * When Things Get A Little Better

    A4/ Cicero Blake * See What Tomorrow Brings

    A5/ The Extensions * I Want To Know

    A6/ The Martinels * Baby Think It Over

    B1/ The Blendtones * Come On Home

    B2/ Jimmy McHugh * Do The Kangaroo

    B3/ Oscar Boyd * Little Sweet Things

     B4/ Cicero Blake * Don't Do This To Me

     B5/ The Extensions * My Need

     B6/ The Martinels * I Don't Care

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • THE TAMS - Fist Album "Presenting" ABC-Paramount ABCS 481 - 1964

    Le groupe vocal R&B The Tams, est co-fondé en 1952 par Charles Pope et son frère Joseph (Joe) Pope avec Robert Lee Smith, Horace Key, Joseph Jones Jr. (aka Little Joe), et plus tard Floyd Alshton, tous originaires d’Atlanta, en Géorgie. Ils se produisent par la suite avec deux line-up différant, un mené par Robert Lee Smith sous le nom de R. L. Smith & The Original Tams, le deuxième, mené par le co-fondateur Charles Pope, sous le nom de The Tams ou Joe Pop & The Tams. Les membres des deux line-up sont : Robert Lee Smith - Charles Pope, Joseph Lee Pope - Horace "Sonny" Key - Floyd "Little Floyd" Ashton et Albert "Little Red" Cottle, (du nom de sa mère), fils de Charles Pope, sur scène avec le groupe dès l’âge de 6 ans. Ils se produisent dans les clubs autour d’Atlanta sous le nom de Four Dots, et plus tard dans la décennie - après avoir été rejoint par Floys Ashton - sous le nom de The Tams, du nom du chapeau qu’ils portaient sur scène : le Tam o ' Shanter. Ils finissent par attirer l’attention du producteur d’Atlanta, Bill Lowery, qui accepte de produire une seule démo du groupe. Lowery associé au compositeur Joe South produisent la session dans les Studios Fame à Muscle Shoals, Alabama, donnant au groupe leur le premier hit "Untie Me".

    THE TAMS - Fist Album "Presenting" ABC-Paramount ABCS 481 - 1964

    Le label Arlen  Records basé à Philadelphie récupère la démo et édite le single en 1962, qui devient un hit au Top vingt R&B dans le Billboard magazine charts. Ce succès permet à Lowery de leurs obtenir un accord avec ABC-Paramount en 1963. Leur premier single pour leur nouveau label, "What Kind of Fool (Do You Think I Am)" écrit par un autre protégé de Lowery, Ray Whitley, fait irruption dans le top Ten. Peu après, Ashton quitte le groupe et fut remplacé par Albert Cottle. Pendant le reste de la décennie, The Tams ont continués d’enregistrer des chansons écrites principalement par Ray Whitley et Joe South, dans les Studios Fame, puis plus tard à Master Sound Studio de Bill Lowery à Atlanta. Le groupe sort quantité de singles et plusieurs albums sur le label ABC-Paramount, dont (leur premier) "Presenting The Tams" en 1964, que je post aujourd’hui. En 1970, The Tams quittent ABC-Paramount et signe avec 1-2-3 Records, label de Bill Lowery, filiale de Capitol Records. Ne renouant pas avec leur succès antérieur, le groupe réenregistre plusieurs de leurs "classiques" succès. Ils se produisent en tournées, appréciant leur popularité, en devenant un pilier de la Beach Music scène avec d’autres groupes, tels que The Drifters. The Tams ont été intronisés au Georgia Music Hall of Fame en 1992 et ont reçu de nombreux autres prix. Joe Pope est mort en 1996, mais le groupe a continué à se produire avec deux line-up différant, le premier mettant en vedette Charles Pope et Albert "Little Red" Cottle (fils de Charles Pope) ainsi que Robert Arnold, Elton Richardson, Greg Gallashaw et Reginald Preston. Le deuxième line-up met en vedette Robert Lee Smith et The Original Tams. Ils se produisent régulièrement jusque dans les années ’90, parfois également sous le nom de The Mighty, Mighty Tams. The Tams reviendront avec d’autres albums !

     

    THE TAMS - Fist Album "Presenting" ABC-Paramount ABCS 481 - 1964

    THE TAMS - Fist Album "Presenting" ABC-Paramount ABCS 481 - 1964 

    A1/ You Lied To Your Daddy

    A2/ Do I Worry

    A3/ Close To Me

    A4/ Standing In

    A5/ Riding For A Fall

    A6/ Laugh It Of

    B1/ It's All Right (You're Just In Love)

    B2/ Got To Get Used To A Broken Heart

    B3/ You Might As Well Forget Im

    B4/ Dancing Mood

    B5/ It's All Right

    B6/ What Kind Of Fool (Do You Think I Am)

     

     

     

     


    2 commentaires
  • THE MARVELOWS / MIGHTY MARVELOWS

    Le groupe de Soul de Chicago, initialement nommé The Marvelows dont les membres sont : Melvin Mason, singer - Frank Paden, singer bass - Johnny Paden, lead singer - Willie (Sonny) Stephenson, singer tenor - Jesse Smith, singer et plus tard Andrew Thomas (remplaçant Jesse Smith en 1966) - James Ray, singer et Clark Turner, singer. Ils ont tous chantés dans de petit groupe dans leurs enfances avant de se rencontrés et de formé The Marvelows en 1959. Après avoir contacté Johnny Pate (alors A&R chez ABC-Paramount), le groupe signe donc chez ABC records et enregistre 2 singles : "My Heart/I Do" et "A Friend/Hey Hey Baby". I Do devient un Hit classé n° 7 sur le Black Singles Chart et atteint le n° 37 du Top 40 dans le Billboard Hot 100. Il fut plus tard repris par The J. Geils Band en 1982. En 1964, le groupe change son nom en The Mighty Marvelows pour ne pas être confondu avec The Marvelos, un autre groupe de Doo Wop. Après quelques singles, ils sortent un album intitulé The Mighty Marvelows ABC 643 en 1968, mais le groupe se sépare en 1969, ils se réunissent une seule fois en 1974. Ils nous laissent un excellent album et quelques singles, dont quelques titres favoris du Belgian sound avec notamment "Your Little Sister" !

     

    THE MARVELOWS / MIGHTY MARVELOWS

    THE MARVELOWS / MIGHTY MARVELOWS

    A1/ Talking 'Bout Ya, Baby

    A2/ I'm Without A Girl

    A3/ Hey, Hey Baby

    A4/ Fade Away

    A5/ A Friend

    A6/ Your Little Sister

    B1/ I'm So Confused

    B2/ In The Morning

    B3/ I Do

    B4/ My Heart

    B5/ The Shim Sham

     

     

     

     


    votre commentaire