• PETE TERRACE - Album "De Leve Bis" Joda Records - Brésil

    PETE TERRACE

    Pete Terrace, de son vrai nom Pedro Gutierrez, alias Peter Gutierrez, est né le 6 février 1927 à New York. Il partage sa passion entre l'écriture musicale et son interprétation. C'est un Compositeur, arrangeur, vibraphoniste, batteur et percussionniste de Latin Jazz et de Jazz Afro Cubain qui a connu ses heures de gloire avec le Cha-Cha-Cha et le Boogaloo. Il a également réalisé de nombreux arrangements latins pour d'autres compositeurs et dirigé en tant que leader, plusieurs formations de Jazz. Né de parents portoricains, Pedro Gutierrez baigne dans la musique dès son plus jeune âge, son père est disc-jockey à New York et Miami. Son frère Ray Terrace deviendra lui aussi musicien de Latin Jazz, c'est un batteur percussionniste accompli et reconnu dans les années 1960. Il a tout juste 13 ans lorsqu'il débute dans l'univers musical en 1940, tout d'abord au sein du Groupe "El Sexteto Caney", puis il enchainera avec d'autres orchestres et différentes formations de Jazz dont Jose Curbelo et Noro Morales. Entre deux concerts, il trouve tout de même le temps de réaliser des études dans une grande école assurant des formations au commerce (Commercial High School) avant d'effectuer 18 mois de service militaire dans l'US Army. A son retour à la vie civile, autour de 1947, il se choisi un pseudonyme à consonance américaine" Pete Terrace" (son frère prendra le même nom d'artiste) et devient le batteur attitré de Bartolo Hernandez. On le retrouve également dans les formations musicales de Buddy Rich, Joséphine Baker et Pupi Compo ou il fait la connaissance de Joe Loco, pianiste lui aussi d'origine portoricaine, qui s'apprête à fonder son propre groupe, le Joe Loco Quintet. En 1952, Pete Terrace devient vibraphoniste émérite et reconnu de Latin jazz, que convoitera George Goldner, le fondateur de Tico records. Ainsi courant 1952, Terrace rejoint la nouvelle formation avec qui il vient de signé chez Tico records. Ils enregistrent abondamment et publierons 6 albums de Mambo en l'espace de 2 ans et demi. Toujours avec Joe Loco et son orchestre, il enregistre comme vibraphoniste, percussionniste et arrangeur, 3 disques chez Fantasy Records en 1954 et 1955 sous le nom de Pete Terrace Quintet. Il enregistre 9 albums pour Tico records de 1955 à 1961, avec quelques Hit dont "Shangry-La" au sein du groupe de Joe Loco, alias Pete Terrace Quintet. En 1962 il décide de changer d'horizon et signe avec Strand Records. L'album "Dance Percussions" sort cette même année et revient à des sonorités latines plus rythmiques et percutantes. Son succès mitigé le conduira à changer de nouveau de label pour signer chez Colpix records, il enregistre coup sur coup 2 albums très calibré de sonorités et de rythmiques latines "Sabrosa Y Caliente"

    PETE TERRACE

    et "Viejos Pero Bueno-Latin Oldies But Goodies", ces albums illustre bien la transition entre le Latin jazz, les rythmes afro-cubains et la salsa naissante. Pete délaisse de plus en plus les sonorités classique du jazz pour se laisser porter vers les ingrédients du Boogaloo et de la salsa. Faisant une pause dans sa carrière musicale à partir de 1964, il décide de reprendre ses études avec une formation musicale longue et solide pour faire évoluer son style en se remettant en question. En 1966, il devient ainsi diplômé du prestigieux "Juilliard Conservatory of Music" avec mention et obtient son master l'année suivante. Son nouvel album "El Nuevo Pete Terrace" co-écrit avec Marty Sheller et enregistré courant 1966 sort fin 66 chez Scepter records qui aimerait bien que l'on pense qu'il s'agit d'un album de Boogaloo pour surfer avant l'heure sur la vague de 1967. Cette même années 1967 sera celle de sa consécration musicale avec l'album "King Of The Boogaloo" enregistré en live dans le club New-Yorkais "Chez José" sous la direction de Dave Miller et Marty Wilson. Ce dernier participe à la composition de 8 titres sur les 12 enregistrés, et deviendra aussi le producteur de l'album pour la maison de disques Alshire records, Somerset Records USA et Allemagne et disques Vogue pour la France. Alshire records a été fonder par Al Sherman en 1964, il rachète Somerset Records a David L. Miller et sort l'album de Pete Terrace sur A/S Records (Alshire-Somerset) puis sur Somerset Records. Le succès international de l'album est dû à l'explosion d'une nouvelle danse sur la fin de l'année 1966 dans le Spanish Harlem de New York : le Boogaloo, mélange d'ingrédients épicé de la Soul Music et de l'exaltation du Latin jazz. Avec l'argent gagné de son album live "King Of The Boogaloo", et suite au déclin d'intérêt soudain des musiques latines vers la fin des années 1960, il fonde probablement autour de 1968, son propre label Mio international records centré sur la publication de disques de musiques latines, Jazz, Afro-cubaines et Portoricaines. Pete Terrace envisage alors, au travers de sa notoriété internationale, de faire découvrir la musique portoricaine à New York, ville où est basé cette nouvelle maison de disques. Pour cela, il signe des artistes portoricains : Eddie Hernandez, Louie Rey, Orquesta Miramar entre autres. Bien que d'une durée de vie commerciale très éphémère, elle connaitra un succès d'estime avec la publication de l'album "My Ghetto" de Kent Gomez and His Orchestra Mio MCS 1002. Elle assure aussi et surtout la publication des albums de Terrace sous son propre nom, souhaitant relancé sa carrière musicale malgré la désaffection du public de l'époque pour ce genre de musique, en tentant de prendre le virage de la Salsa. Il tente aussi un Come Back sur le devant de la scène musicale en publiant une première série d'enregistrements studio très réussie, faite de Boléro latin, de Mambo et de Boogaloo, puis une compilation basée très largement de l'album "King Of The Boogaloo" titré "Latin Soul" espérant un vain succès qui aurait pu sauver sa maison de disques de la faillite. Mais celui-ci n'arrivera pas, et précipite alors Pete Terrace vers une sortie de scène définitive courant 1971. Le label Mio International publiera ainsi donc de 1968 jusque 1971 neuf albums, du n° 1000 au n° 1008, ainsi que quelques singles. Après avoir digéré ses déboires et cette perte de notoriété subite, Terrace se retire de la scène et retombe dans l'anonymat pour redevenir Pedro / Peter Gutierrez et exercer la médecine à Puerto Rico. Je post aujourd'hui un de ses albums édité sur son label Mio Records MCS 1008 intitulé "Latin Soul" mais avec l'édition "live" Brésilienne (pochette ouvrante) sur Joda Records LPI 702 renommé "De Leve Bis", exactement les mêmes titres que l'édition Mio dans un ordre différent, contenant le fameux "I'm Gonna Make It", mais également "Soul Sauce" une version de Shotgun et l'excellent "Oregano", entre autres ! Pete Terrace reviendra avec d'autres albums !

    PETE TERRACE

    PETE TERRACE

    PETE TERRACE

    A1/ No No No

    A2/ I'm Gonna Make It

    A3/ Here Comes Pete

    A4/ Oregano      

     A5/ DM Boogaloo

     B1/ You're Lookin' Good

     B2/ Do The Boogaloo

     B3/ Get Up

     B4/ Latin Sauce

     B5/ Boogaloo Loo

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Mars à 00:22

    Oufti ! mon ami je suis preneur de cette galette . Je possède bien évidemment " King Of Boogaloo " ainsi que le EP Français ou il y a " Soul Sauce " ( mais sous le titre de " Shotgun " . Mais je n'ai pas ce pressage avec les titres " Oregano " et " Get Up " . Par contre sur ce pressage il n'y a pas " It's Boogaloo Time " , " El Pito " , " Bang Bang " , " Oh Yeah " et " At The Party " . Bref ! je compte sur toi pour cet album qui complète l'album " King Of Boogaloo " . Bravo pour ta biographie sur Pete Terrace . Avec mes remerciements anticipés . Bonne soirée .

    Pierre

    2
    Jeudi 9 Mars à 16:05

    Voila Pierre, je viens de l'envoyer. Je posterais par la suite le "King Of The Boogaloo", pour les EP et singles c'est sur mon autre blog.

    Bonne fin de journée.

    Gérard

    3
    Jeudi 9 Mars à 18:19

    Ok et mmerci  encore mon ami .Groovement cool

    Pierre

    4
    Jeudi 9 Mars à 23:41

    De rien Pierre, c'est avec plaisir !

    Bonne soirée,

    Gérard

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :