• LITTLE SONNY

    LITTLE SONNY

    Le chanteur et harmoniciste de Blues électrique (surfant également sur la Soul musique) Little Sonny, de son vrai nom Aaron Willis, est né le 6 octobre 1932 à Greensboro, Alabama. Son mentor des débuts, et celui qui l'a inspiré, fut Sonny Boy Williamson II. Néanmoins, il explique que son surnom vient de sa mère qui l'appelait "Sonny Boy". Il a enregistré quelques singles, ainsi que huit album en tout, dont les trois premiers sortent sur Enterprise, une filiale de Stax Records. Aaron est donc né en 1932, élevé uniquement par sa mère et sa grand-mère. En 1953, il déménage à Detroit. Comme il l'explique lui même, dans un premier temps il n'avait pas vraiment d’intérêt pour la musique (bien qu'il pratiquait un peu l'harmonica que sa mère lui offrait à chaque Noël) jusqu’à ce qu'il ait vu Sonny Boy Williamson II. Willis était fasciné par la manière dont il jouait. Après le spectacle, il est aller chez lui et a pratiqué pendant des heures. Il allait ensuite chaque jours chez Williamson pour apprendre, jusqu’à ce qu'il obtienne le son qu'il voulait. Durant la journée, il travaillait pour un concessionnaire de voitures d'occasions. Sa première apparition professionnelle fut au The Good Time Bar à Detroit, jouant dans le groupe de soutien de Washboard Willie. il met sur pied son premier groupe en mars 1956, avec Mr. Bo (Louis Colins) à la guitare et Chuck Smith au piano. Durant les années qui suivent, Little Sonny joue dans de nombreux clubs de Detroit, photographiant (sa passion) souvent les musiciens et clients entre ses apparitions sur scène, lui permettant parfois d’augmenter ses revenus. Il joue régulièrement aux cotés de John Lee Hooker, Eddie Kirkland et Baby Boy Warren. Eddie "Guitar" Burns, qui se produisait également dans plusieurs clubs de Detroit, contribue à l'accompagnement de Little Sonny sur son premier single "I Gotta Find My Baby" co-écrit par Little Sonny et sa femme Maggie, et publié en 1958 sur Duke records. Son enregistrement suivant "Love Shock"est édité sur J-V-B, étiquette de l'entrepreneur local Joe Von Battle, également propriétaire du magasin de disques "Joe's Records Shop" , qui loue ensuite le titre à Excello Records, et pour lequel, Little Sonny reçoit $25. Il met ensuite en place son propre label "Speedway Records" sur lequel il sort son prochain effort "The Mix Up" , vendant un nombre suffisant pour amortir ses coûts de production. Il enregistre chez lui ses propres pistes en 1966, dont il loua "The Creeper" et "Latin Soul" à Revilot Records, distribué par le légendaire label de Detroit "Solid Hitsbound" , suivi de "Sonny's Bag" qui devient son premier Top 20 à Detroit. repéré vers la fin de 1969 par le producteur Al Bell, Little Sonny enregistre enfin son premier album, principalement instrumental "New King Of Blues Harmonica" réalisé en moins de six heures. L'album est édité sur Enterprise, une filiale de Stax Records qui possède alors dans son catalogue, le gratin de la Soul Musique. Little Sonny sort trois albums avec Stax/Enterprise dans les années 1970. Il apparaît aussi brièvement dans le concert (filmé) Wattstax, donné le 20 août 1972 au Los Angeles Coliseum, organisé par Memphis' Stax Records, pendant lequel les habitants du quartier déshérité de Watts, Los Angeles, commémorèrent le 7é anniversaire des émeutes noire de 1965, dont ils furent les principaux protagonistes et témoins, faisant ensuite l'objet d'un film documentaire. Viennent ensuite les albums "Black & Blue" en 1971, et "Hard Goin'Up" en 1973. En 1995 est édité l'album live "Ann Arbor Blues & Jazz Festival Vol 2 : Blues With A Feeling" sur le label Schoolkids, faisant parti d'une série de compilations de John Sainclair, de bandes d'enregistrements de fêtes de l'Université d'Ann Arbor, Michigan, avec notamment les performances de 1972 de Little Sonny.

    LITTLE SONNY S'ensuit une période de calme plat pour Little Sonny, avant que le label Britannique Sequel Records édite l'album "Sonny Side Up" en 1995. Les musiciens participants a cet album incluent le claviériste Rudy Robinson et le guitariste Aaron Willis Jr. (un des fils de Little Sonny), qui avait aussi jouer sur "Hard Goin' Up" plus de vingt ans auparavant. Suivi ensuite par "Blues With A Feeling" toujours sur Sequel records en 1996, puis deux albums pour le label Japonais P-Vine en 1997 et 2003. Sa collection de photographies, logée dans le sous-sol de sa maison de Detroit comprend des photos de : John Lee Hooker, Eddie "Guitar" Burns, Eddie Kirkland, Joe Hunter, Eddie Willis, Bobby Bland, Washboard Willie et Sonny Boy Williamson II. Little Sonny à joué le 4 octobre 2008 au The Motor City Blues & Boogie Woogie Festival, à Detroit avec Eddie "Guitar" Burns, Otis Clay et Bobby Rush. Si ses albums se trouvent facilement, il n'en est pas de même pour ses premiers singles, notamment ceux sur : Duke - J-V-B - Excello - Speedway - et Whell City / Wheelsville Records, 2 labels de Mike Hanks. Voici son premier album pour Enterprise/Stax record, édité en 1970 "New King Of Blues Harmonica" mais ici avec l'édition Allemande sur Stax records 2325012. Little Sonny reviendra prochainement avec ses autres albums.

    Pour voir les rares premiers singles de Little Sonny, cliquez sur les miniatures ci-dessous.

    LITTLE SONNY    LITTLE SONNY

     

     

    LITTLE SONNY

    LITTLE SONNY

                          A1/ Baby, What You Want Me To Do                    

     A2/ Eli's Pork Chop

     A3/ Hey Little Girl

     A4/ Hot Potato

     B1/ Don't Ask Me No Questions

     B2/ Tomorrow's Blues Today

     B3/ Back Down Yonder

     B4/ Sad Funk

     B5/ The Creeper Returns

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 10:56

    Encore un dont je suis preneur ! Au boulot ! Avec mes remerciements anticipés . happy

    Pierre

    2
    Gérard
    Mardi 26 Janvier 2016 à 23:17

    Excellent album. J'avais réuni ses singles sur mon blog. Pour les écouter, voir: http://jukegh.blogspot.fr/2012/08/little-sonny-soul-blues-harmonica.html

     

    3
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 10:52

    Bonjour Gérard,

    Merci ! Je vais aller voir votre article sur votre excellent blog. Malheureusement je n'ai pas tout les singles de Little Sonny, juste quelques uns (sur Revilot) j'attend l’opportunité d'en avoir plus pour les postés sur mon autre blog.

    Amicalement,

    Gérard 

      • Gérard
        Mercredi 27 Janvier 2016 à 10:59

        A l'exception d'un titre, ils sont tous sur ma compil Little Sonny. La plupart m'ont été fournies en copie par des collectionneurs. Mais la musique peut être savourée. Amitiés

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :