• DAVE LEWIS - HIGH HELL SNEAKERS - PANAORAMA RECORDS

    High Heel Sneakers, deuxième album de Dave Lewis pour Jerry Dennon sur Panorama records LP 107-S, une des filiale de Jerry Dennon (Jerden - Panorama et Picadily records) , enregistré live At D.J.'S en 1968. Dave Lewis, claviériste/organiste, auteur-compositeur de Soul - Jazz/Rock et R&B, né au Texas mais basé à Seattle, Washington. Pour sa biographie, voir mon article sur son album "Dave Lewis Play Herb Alpert & Tijuana Brass" sur Jerden records. Dave Lewis à précédemment enregistré un album pour A&M records en 1964, label fondé par Jerry Moss et Herb Alpert.

     

     

    DAVE LEWIS - HIGH HELL SNEAKERS - PANAORAMA RECORDS

    DAVE LEWIS - HIGH HELL SNEAKERS - PANAORAMA RECORDS

    A1/ A Got A Woman

    A2/ Hi Hell Sneakers

    A3/ Nobody Know

    A4/ Philly Dog

    A5/ J.A.J

    B1/ MMM-MMM-MMM

    B2/ Searshin'

    B3/ Jack Daniels Green

    B4/ Willow Weep For Me

    B5/ Hold On, I'm Coming

     

     

     

     


    2 commentaires
  • DAVE LEWIS - Play Herb Alpert & Tijuana Brass - JERDEN records

    David Eugene "Dave" Lewis - né au Texas en 1938 - décédé le 13 mars 1998 - était un Afro-Americain claviériste/organiste et chanteur-compositeur de Soul - Jazz - Jazz/Rock et R&B, basé à Seattle, Washington, USA. L'historien Peter Blecha rapporte que le Dave Lewis Combo était le premier groupe Afro-Americain important, de Rock and Roll des années 1950 de Seattle, et que Lewis lui-même était une figure singulière la plus importante de la scène naissante du R&B du Nord-Ouest Pacifique dans les années 1950 et 1960. Né au Texas, Lewis est venu dans le Nord-Ouest Pacifique avec sa famille pendant la seconde guerre mondiale. Il y avait de la musique dans son contexte, son père, David Lewis Sr. était un guitariste amateur accompli, et sa mère, Bertha Lewis était de même douée au piano. La famille déménage pour chercher du travail dans la ville maritime de Bremerton, Washington, dans la région de Puget Sound de Seattle, où ils s'installèrent dans des logements sociaux distinct de ceux des blancs, sur les hauteurs de Sinclair. Un de leurs voisins était le jeune Quincy Jones, qui a pris des leçons de musique avec David Sr. Les familles Lewis et Jones, ont tous deux déménagés à Seattle, où ils ont été voisins dans le quartier Central, là où vivaient les Afro-Americains de Seattle a ce moment là. Son père a travaillé comme manufacturier chez Boeing. Lewis a essayer la guitare et le piano, mais se dirige définitivement vers le piano, surtout après avoir entendu Ray Charles, qui lançait sa carrière d'interprète à Seattle dans les années 1940. Le premier groupe de Lewis était un groupe de Doo Wop appelé The Five Checks, formé pour jouer dans un spectacle qui s'est tenu à Edmond Meany Jr. High School. Ils jouaient dans les écoles autour de Seattle, souvent pour un public qui n'avait jamais entendu quelque chose de ce genre, du moins pas dans un spectacle live. Alors étudient à l'école secondaire Garfield de Seattle, Lewis forme le combo qui lui apportera une notoriété locale. George Griffin de son groupe de Doo-Wop Jouait de la batterie, Barney Hilliard et J.B. Allen jouant tout deux du saxophone, Jack Grey à la contrebasse et Al Aquino complétait le groupe à la guitare. Ils commencent à jouer pour des teenage sock hops (des danses sponsorisées pour adolescents dans les lycées et autres établissements d'enseignements, souvent dans le gymnase de l'école, le terme est survenu parce que les danseurs étaient tenu d'enlevé leurs chaussures à semelles dures pour ne pas abimé le plancher vernis, sur des musiques populaires habituellement jouées avec des vinyles, parfois présenté par un disc-jockey, ou joué en live par des groupes) et aussi pour des house parties. Leurs performances, lorsqu'ils ont joués au Palomar Theater à  Seattle downton, les emmènent bientôt à faire des tournées R&B. Le Dave Lewis Combo fait les ouvertures pour entre autres, Sugar Pie DeSanto, Sugar Chile Robinson, Nellie Lutcher et Wild Bill Davis. Au cours de l'été 1956, Lewis avait encore une année a faire au lycée Franklin de Seattle pour terminer ses études, mais son Combo était celui le plus "Hot" et le plus demandé dans la région. Ils font des tournées dans le Pacific Northwest en ouverture de Bill Haley & His Comets , puis sur d'autres tournées, avec Ray Charles, Little Richard, Jerry Lee lewis, The Platers, Ike et Tina Turner, The Drifters, Roy Robinson et Gene Vincent & His Blue Caps. Au cours de l'été 1957, Lewis et son Combo signent pour un long contrat comme groupe maison au club phare de Seattle, le Birdland, où ils ont popularisé la chanson Louie Louie, qui allait être fortement associé à la région. A ce moment là, Al Aquino et jack Grey avaient quittés le groupe, remplacés par Bud  Brown à la guitare et Chuck Whittacker à la basse électrique. A plusieurs reprises, l'adolescent Jimi Hendrix participe à des jam-session, mais le public de Lewis trouvait cela indansable. Plus tard, les membres du Combo etaient Jerry Allen, guitare et Carlos Ward, saxophone. La large popularité de Lewis a joué un rôle important dans la déségrégation de la scène musicale de Seattle. Dans le même temps, Lewis commence sa carrière professionnel, Seattle avait encore des syndicats locaux de deux musiciens, AFM (American Federation of Musicians) N° 76 pour les blancs et AFM N° 493 pour les noirs. Le combo de Lewis est devenu le premier groupe Afro-Americain à jouer fréquemment sur le gazon des blancs, y compris les clubs du centre University of Washington fraternities et des lieux du même genre en banlieue. En 1962, profitant de l'occasion offerte par la Century 21 Exposition (Exposition Universelle de Seattle) Lewis mit sur pied un nouveau groupe. J.B Allen est resté de l'ancien groupe, les nouveaux membres du groupe sont : le guitariste Jim Manolides et le batteur Don "Candido" Mallory. Peu après la fin de l'exposition Universelle, Lewis passe du piano a l'orgue Hammond B-3 et forme un nouveau trio avec le guitariste Joe Johansen et le batteur Ensign Dickey (qui sera remplacé en 1966 par Dean Hodge). En 1963, Lewis qui était déjà une attraction locale, a été repéré par Herb Alpert dans un club de Seattle, et signe sur A&M records (de Jerry Moss et Herb Alpert). Il enregistre entre 1963 et 1965, six singles (dont deux ont été également édités an Angleterre sur Pye records en 1964 et 1966) ainsi qu'un album "Little Green Thing" en 1964. Son nouveau Trio a eu quelques hits mineurs avec entre autres "David's Mood" (1963) et "Littel Green Thing" (1964) pour A&M records, qui ont été repris par d'autres groupe de la cote Norhwest Pacific, dans le milieu des années 1960. Depuis, Lewis a quasiment abandonner les tournées, et s'installe dans une longue série de concerts dans les clubs locaux jusqu'au début des années 1970. En parallèle d'A&M records, Lewis signe pour le label Jerden records (de Jerry Dennon) et ses filiales Panorama et Picadily records, pour lesquels il enregistre quelques singles et deux albums. Son style était composé de Soul - Jazz/Rock et R&B, bien qu'il n'était pas opposé au terrain pop. Lewis était un auteur-compositeur accompli, et certains de ses morceaux sont devenus des "standards" sur la scène Pacific Northwest. "J.A.J" (supposé être pour Jive Ass Jerry, aka Jerry Dennon de Jerden records) a été enregistré par The Kingsmens and The Dynamics, "Lip Service" par Don & The Goodtimes, "David' Mood" par The Kingsmen & The Viceroys, "Little Green Thing" par The Kingsmens. DAVE LEWIS - Play Herb Alpert & Tijuana Brass - JERDEN recordsBien que Lewis, dans ses années de succès n'était pas connu pour être toxicomane (au delà d'un fait occasionnel) , sa carrière fut stoppé pour possession de drogue en 1975. Il tente un retour dans les années 1980 avec l'orchestre du Paramount, une tentative de groupe maison pour le Paramount Theater de Seattle, où son frère Ulysse Lewis était l'un des partenaires dans la société de gestion à l'époque. Le projet "Grandiose" n'était pas particulièrement réussi. En outre, Lewis avait de plus en plus de graves problèmes avec la drogue, l'amenant à s'impliqué dans un vol en pharmacie, pour lequel il a été reconnu coupable, et a purgé deux ans de prison. Lewis a toutefois repris la scène dans ses dernières années, y compris pour jouer dans un concert de "retrouvailles" du Northwest Rock de 1987 au Seattle Center Coliseum , et a été intronisé a The Northwest Area Music Association's Hall Of Fame en 1989. Lewis est mort d'un cancer le 13 mars 1998. certains de ses enregistrements ont depuis été réédité en cd en 2006. Voici son album pour Jerden records JRLS-7006 "Dave Lewis Play Herb Alpert & Tijuana Brass" édité en 1967.

    DAVE LEWIS - Play Herb Alpert & Tijuana Brass - JERDEN records

    DAVE LEWIS - Play Herb Alpert & Tijuana Brass - JERDEN records

    A1/ Walk Don't Run

    A2/ South Of The Border

    A3/ The Girl From Ipanema

    A4/ The Lost Bull

    A5/ Spanish Harlem

    A6/ Tijuana Taxi

    B1/ A Tast Of Honey

    B2/ Let It Be Me

    B3/ Lemon Tree

    B4/ What Now My Love

    B5/ Love Potion # 9

    B6/ Spanish Flea

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique