• CLIFTON CHENIER

    CLIFTON CHENIER

    Clifton Chenier, né le 25 juin 1925 à Opelousas, Louisiane, décédé le 12 décembre 1987 à Lafayette, Louisiane, USA, parlant Français de Louisiane, était un éminent interprète et artiste de Zydeco, mélange de musique Cajun et Créole, avec des influences R&B, Jazz, et Blues. Chanteur, compositeur et musicien, il jouait de l’accordéon, et du Washboard/Frottoir. Il remporte un Grammy Award en 1983. En 1984, il a été honoré du titre de National Heritage Fellow. Il a été intronisé à titre posthume du Blues Hall of Fame en 1989, ainsi que du Music Hall of Fame de la Louisiane en 2011. En 2014, il reçoit un Grammy du Lifetime Achievement Award. Il était connu sous le nom de The "King of Zydeco". Une personnalité flamboyante, connue pour ses dents en or et la cape et la Couronne qu’il portait lors de concerts, Chenier a fixé la norme pour tous les joueurs de zydeco qui ont suivi ses traces. Dans une interview du livre de Ann Savoy, musique Cadienne : reflet d’un peuple, Chenier a expliqué, "Le Zydeco c’est le Rock et le Français mélangés ensemble, vous savez, la musique Française (valse etc.) et le tempo du Rock. C’est la même chose que Rock and Roll mais c’est différent car je chante en Français". Il trouve ses premières influences dans le blues de Muddy Waters, Peetie Wheatstraw et Lightnin' Hopkins, et le R&B de la Nouvelle-Orléans de Fats Domino et Professor Longhair, des années 1920 et '30 s, ainsi que par les enregistrements de l’accordéoniste de zydeco Amédée Ardoin, et ce que jouaient ses amis d’enfance Claude Faulk et Jesse et Zozo Reynolds. En 1947, il apprend les rudiments de l’accordéon (acheté à un voisin) avec son père. En 1944, il joue avec son frère Cleveland Chenier le frottoir dans les salles de danse de Lake Charles. Il déménage à New Iberia dans le milieu des années 40, et travaille dans le domaine du sucre, à couper la canne à sucre. Après avoir déménagé, à Port Arthur, Texas, en 1947, il partage son temps entre le volant d’un camion pour la raffinerie Texaco, et à jouer avec son frère.

    CLIFTON CHENIER

    Chénier commence sa carrière discographique en 1954, quand il signe avec Elko Records. Sa première session d’enregistrement a lieu à la station de radio KAOK de Lake Charles, et donne douze chansons - en deux séances produites par Bumps Blackwell - dont "Cliston’s Blues" - qui devait sans doute être "Clifton’s Blues" mais mal (?) Orthographié ainsi que son nom sur l’étiquette - couplé à "Louisiana Stomp", qui fut un succès régional, bientôt suivi par "Ay ' Tite Fille (Hey, Little Girl)" (une reprise de la chanson de Professor Longhair) édité sur Specialty Records, et obtient ses premiers succès grand public. Il quitte son emploi de jour et avec son groupe The Zydeco Ramblers (comprenant le guitariste de Blues Philip Walker), Chenier fait de nombreuses tournées avec notamment Etta James. Il tourne également avec Clarence Garlow, présenté comme les  "Two Crazy Frenchmen". Il enregistre aussi treize chanson pour le label Zynn,basé à Los Angeles entre 1958 et 1960, non édité. Chénier enregistrera sur différents labels : Post - Specialty et Imperial Records. Il signe ensuite avec Chess Records à Chicago, puis avec le label Arhoolie, mais également avec d’autres labels dont : Tear Drop - Bayou - The Crazy Cajun - Bell Records entre autres. Le point tournant de sa carrière vient quand la femme de Lightnin' Hopkins, qui était sa cousine, le présente à Chris Strachwitz, propriétaire de Arhoolie Records. En avril 1966, Chenier apparaît au Festival de Blues sur le campus de l’Université de Californie à Berkeley et a été décrit par Ralph J. Gleason, critique de jazz du San Francisco Chronicle, comme étant "l’un des musiciens les plus surprenants entendu depuis un certain temps, avec un jeu d’accordéon 'Blues', merveilleusement mobile" Chénier a été le premier à se produire au "Antone’s", le club de blues de Clifford Antone sur Sixth Street à Austin, au Texas. Plus tard, en 1976, recherchant une audience nationale, il apparaît sur la première saison télé de PBS music programme Austin City Limits. Il enregistre également cette même année l’excellent album Bogalusa Boogie, et forme un nouveau groupe, the Red Hot Louisiana Band, avec le saxophoniste ténor "Blind" John Hart et le guitariste Paul Senegal. Trois ans plus tard, en 1979, il retourne au PBS music programme avec son Red Hot Louisiana Band. La Popularité de Chenier a culminé dans les années 1980, il reçoit un Grammy Award en 1983 pour son album "I’m Here". Le premier Grammy pour son nouveau label Alligator Records (label de Bruce Iglauer) faisant de Chenier le deuxième créole louisianais avec Queen Ida à gagner un Grammy Award. Cleveland Chénier, frère aîné de Clifton, a également joué dans le groupe "Red Hot Louisiana Band". Il devient populaire pour sa capacité à manipuler le son distinctif sur le (vest) frottoir (ex washboard)), en frottant plusieurs décapsuleurs (tenues dans chaque main) le long de ses crêtes. Chenier et son groupe ont voyagé dans le monde entier. Souffrant de diabète qui finalement le contraint à l’amputation d’un pied, ainsi qu’à être dialysé en raison de problèmes rénaux associés, Clifton continu à jouer jusqu'à une semaine avant sa mort, le 12 décembre 1987 à Lafayette, en Louisiane, d’une maladie rénale liée au diabète, et fut enterré au All Souls Cemetery de Loreauville, Iberia Parish, Louisiane. Après sa mort, son fils, C.J. Chenier, prend la direction du Red Hot Louisiana Band. Je présente aujourd’hui son album "Country Boy Now Grammy Award Winner 1984 !" édité en 1984 sur Caillier Records, label du producteur J. J. Caillier (également propriétaire de Jay-Cee Records), Caillier figure à côté de Chenier sur la photo au dos de la pochette. J. J. Caillier possédait également un magasin de disques où il vendait ses productions, il a enregistré quantité d’artistes locaux dont Major Handy, Sampy & The Bad Habits, et bien d’autres.  

     

    CLIFTON CHENIER

    CLIFTON CHENIER

     A1/ My Baby She's Gone To Stay

     A2/ Driftin' Blues

     A3/ Tutti Frutti

     A4/ Love Me Or Leave Me

     A5/ Old Time Waltz

     A6/ Zydeco Boogie

     B1/ What'd I Say

     B2/ Moon Is Rising Blues

     B3/ Zydeco Jazz

     B4/ Zydeco Is Back Again

     B5/ Mama Told Papa 

     B6/ Tired Of Being Alone

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Janvier à 17:24

    celui la je le cherche depuis un moment si tu peux me l'envoyer comme d'habitude

    merci d'avance et la bise a vous deux!!

    ps toujours pas en andalousie je dois encore faire plein d'arrets (bandol) amelie les bains chez francis..

     

    2
    Vendredi 20 Janvier à 18:05

    Salut Michel, voila c'est fait !

    Profitez bien lorsque vous serez en Andalousie (veinards!) 

    Bise a vous deux.

    Gérard et Marlène

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :