• EN VACANCES, JE SERAIS DE RETOUR LA TROISIÈME SEMAINE DE JUILLET POUR REPRENDRE L’ACTIVITÉ DU BLOG !

                                       BONNES VACANCES A TOUS !

    BONNES VACANCES A TOUS !

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • J. C. DAVIS

    Saxophoniste natif de l'Ohio (Mid-Ouest USA) J. C. Davis a fait parti - des années 1950 a 1960 - des Famous Flames de James Brown et a également travaillé avec Hank Ballard. Travaillant pour King/Federal records, il participe a de nombreuses séances d'enregistrements au sein de groupes ou comme musicien studio. En parallèle, il enregistre sous son nom quelques singles de 1959 aux années 1969. Le premier single sur Federal Records (sous le nom de James Davis), puis sous le nom de J. C. Davis sur Argo - Chess et New Day Records. Un album réédite ses deux singles New Day Records plus deux titres inédits et une version alternative de "A New Day (Is Here At Last)" sous le titre "A New Day ! The Complete Mus-I-Col Recordings Of J.C Davis" en 2005 sur Cali-Tex records CT 103, album que je propose aujourd'hui. Concernant ses singles, je les aient déjà posté il y a quelques temps sur mon blog soul-in-groove et que vous pouvez écouté ICI J. C. Davis singles  

     

     

    J. C. DAVIS

    J. C. DAVIS

    A1/ Introduction

    A2/ A New Day (Is Here At Last)

    A3/ Circleville

    A4/ Don't Ever Leave Me * Unrelessed

    B1/ Coconut Brown

    B2/ Shelly * Unreleased

    B3/ Buttered Popcorn

    B4/ A New Day (Is Here At Last) * Alt. Take

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • WILLIE BOVAIN

    Willie Bovain "Jazz + Soul = Love", le titre de cet album illustre bien ce qui ce trouve à l’intérieur, un peu Jazz, un peu de Soul et une somme de douceur. Le fascinant Willie Bovain est né en 1944 à San Diego, en Californie. Il commence a jouer du piano et de l’orgue a l’âge de 9 ans. Sa première formation a été dans l’église de son père, le révérend John Bovain. A l’âge de 21 ans, il joue dans des boîtes de nuit avec son trio et rencontre beaucoup de succès partout où il se produit. Chuck Johnson, General Manager de la première station radio locale de Rhythm & Blues "XEGM" et son programme "Soul 95" à San Diego, découvre Willie Bovain lors de ses émissions. En 1969, pour l’unique album de Bovain, Chuck Johnson co-écrit plusieurs chansons avec Willie, et compose l’excellent "Love Walk", l'album inclus également une belle version de "Hurt So Bad". Produit par Norman Ratner "Jazz + Soul = Love" est édité en 1969 sur Revue Records [RS 7206], label distribué par Universal City (UNI) Records, une division de MCA INC. Photos Chuck Johnson.

     

    WILLIE BOVAIN

    WILLIE BOVAIN

    A1/ Hurt So Bad

    A2/ What Now My Love

    A3/ Jazz Plus Soul Equals Love

    A4/ Love Walk

    A5/ Patricia's Delight

    B1/ Willow Weep For Me

    B2/ I'm In The Mood For Love

    B3/ Misty

    B4/ Since I Feel For You

     B5/ Love Anytime

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • THE DETROIT CITY LIMITS - OKEH OKS 14127 - 1968

    Arrangé et produit par le saxophoniste compositeur-arrangeur Mike Terry, l’album "The Detroit City Limits Play Ninety-Eight Cents Plus Tax and Other Hits" inclus quelques reprises dont : "I Could Never Love Another" des Temptations, "Ain't Nothing Like The Real Thing de Marvin Gaye/Tammi Terrell, "By The Time I Get To Phoenix", "Think" d’Aretha Franklin entre autres, mais également quelques originaux dont le superbe Funky "Ninety-Eight Cent Plus Tax" ! Le nom du groupe "The Detroit City Limits" avec Eddie Willis (Funk Brothers) à la guitare, ne pouvait guère être plus approprié puisque ce sont des musiciens de studio de la "Motor City" peut-être même que quelques autres Funk Brothers y ont pris part ? Dès l’âge de 18 ans, Mike Terry produisait des sessions pour Berry Gordy aux United Sound Studios à Detroit à la fin des années 1950, puis travaille pour Motown entre autres. Un excellent album instrumental édité en 1968 sur Okeh Records OKS 14127 (stereo).

     

    THE DETROIT CITY LIMITS - OKEH OKS 14127 - 1968

    THE DETROIT CITY LIMITS - OKEH OKS 14127 - 1968 

    A1/ Ain't Nothing Like The Real Thing

    A2/ Cowboys To Girls

    A3/ By The Time I Get To Phoenix

    A4/ Think

    A5/ La-La-La (Means I Love You)

    A6/ Ninety-Eight Cents Plus Tax

    B1/ Honey Chile

     B2/ Do You KnowThe Way To San Jose

    B3/ I Could Never Love Another 

    B4/ Dance To The Music 

     B5/ Big Top

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Various album Success Records

    Premier et unique album (various artists) du label de Des Moine, Iowa "Success Records" intitulé "Only For Teenagers And Real Swinging Adults", mettant en vedettes des artistes ayant précédemment enregistré quelques singles pour le label, dont : The Blendtones - originaires de Des Moine - dont les membres sont George, Gilbert et Audrey Davis, ainsi que Ronnie Brewer et John Walker, présent sur l’album avec les deux faces de leur second single ; The Extensions, un trio familial composé de Sœurs et frère, plus occasionnellement un autre chanteur ; The Martinels, présent sur l’album avec deux titres dont un lead male vocal, et le second en lead female vocal ; Jimmy McHugh, âgé de 20 ans, chanteur, pianiste et guitariste (bass) composant ses propres textes et musiques ; Oscar Boyd, chanteur de Chicago, alors âgé de 24 ans lors de l’enregistrement des deux titres figurant sur l’album, et Cicero Blake, chanteur de Chicago, âgé de 20 ans, surnommé "Soulful Cicero". Un excellent reflet de ce qu’enregistrait le label de 1962 à 1963. "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Success Records S-LP 1011MX édité en 1963/64 ?

     

    "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Various album Success Records

    "Only For Teenagers And Real Swinging Adults" Various album Success Records

    A1/ The Blendtones * The Slide

    A2/ Jimmy McHugh * I Don't Want Everything

    A3/ Oscar Boyd * When Things Get A Little Better

    A4/ Cicero Blake * See What Tomorrow Brings

    A5/ The Extensions * I Want To Know

    A6/ The Martinels * Baby Think It Over

    B1/ The Blendtones * Come On Home

    B2/ Jimmy McHugh * Do The Kangaroo

    B3/ Oscar Boyd * Little Sweet Things

     B4/ Cicero Blake * Don't Do This To Me

     B5/ The Extensions * My Need

     B6/ The Martinels * I Don't Care

     

     

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires